T A L K . P L A Y . L O V E

AnyVersion 0.5
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Parce que tu peux faire la différence [PV Jeh Sik]

Aller en bas 
AuteurMessage
Jin Hwang Bo
AnyBand
avatar

Féminin Nombre de messages : 93
Age : 28
Groupe : ANYBAND
Nom de Code : Bora
Orientation sexuelle : Hétéro (enfin elle n'a jamais eut trop le temps de se le demander...)
Date d'inscription : 04/06/2008

ANYME
ANYSPECIALITY: Propagande et dégradation du mobilier urbain
ANYFEELING:
ANYTOPIC: OPEN

MessageSujet: Parce que tu peux faire la différence [PV Jeh Sik]   Jeu 12 Juin - 21:01

Hwang Bo avait erré dans les rues de Séoul, recensant la présence de ses très chères affiches, pour pouvoir faire un état des lieux avec YunHo. Jusqu’au moment où elle avait croisé, une petite fille en pleurs, assise devant les marches d’un immeuble d’habitation.

Le problème de la jeune idéaliste, était qu’elle résistait difficilement à la tristesse des gens, encore plus difficile à celle d’un enfant. Elle trouvait, la peine d’un enfant encore plus affligeante que celle d’un adulte. Les enfants sont faits pour rire et s’amuser.

Elle s’était donc arrêter et avait cherché à savoir ce qui pouvait causer tant de peine à la petite fille. Entre deux larmes et un reniflement elle compris que cette dernière avait caché un chiot chez elle, et que ses parents s’en étaient rendu compte. Ces derniers avaient appelé les autorités afin de régulariser la situation, et avait annoncé à la gamine que le chiot devait partir à l’abatage, lorsqu’une équipe de NoRight passerait.

Hwang Bo avait alors promis d’emmener le chien avec elle, et de revenir lui en donner des nouvelles par la site. La môme était montée récupérer l’animal discrètement pour ne pas risquer de se faire attraper par ses parents et lui avait remis la bestiole.

Seulement voilà le timing était mauvais, les NoRights arrivaient déjà et Hwang Bo avait tout juste eu le temps de dire à la petite de se rentrer chez elle et de caller le chiot dans son sac que les agents gouvernementaux avaient déboulé dans la ruelle. La jeune femme avait soupiré de soulagement en voyant que la gamine était déjà en sécurité chez elle et avait pris ses jambes à son coup.

Elle se trouvait maintenant, le souffle court, dans l’entrée obscure d’un immeuble un peu plus loin.

Hwang Bo retint sa respiration en entendant la porte derrière elle s’ouvrir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jung Jeh Sik
SomeBody
avatar

Féminin Nombre de messages : 24
Age : 29
Groupe : SOMEBODY
Nom de Code : JESSICA
Orientation sexuelle : HETEROSEXUELLE
Date d'inscription : 04/06/2008

ANYME
ANYSPECIALITY: GRAPHISME
ANYFEELING:
ANYTOPIC: OPEN

MessageSujet: Re: Parce que tu peux faire la différence [PV Jeh Sik]   Mar 17 Juin - 1:23

    Routine. Les jours se succédaient, le soleil se levait et se couchait, triste ; le ciel pleurait parfois et criait sa rage, mais d’autres fois il s’efforçait de paraître beau et scintillant pour faire éclore la fleur de l’espoir en ces gens détruits ; la vie suivait le chemin imposé par des personnes qui jugeait cela tel un jeu, et tout cela n’était plus que routine. Un même quotidien. C’en était troublant. Elle, elle se rendait compte de ce trouble et le ressentait à chaque instant. Heureusement qu’elle avait cette merveilleuse technologie, cette invention si magnifique et bénéfique, nommée Ordinateur. Effectivement, aussi pathétique que cela puisse paraître, c’était la seule chose qui pouvait lui faire, un tant soit peu, oublier toute cette mascarade qui semblait être sa vie. Ses pensées étaient toujours orientées vers toute l’étendue demeurant au-delà des frontières de cette ville enchaînées ; elle imaginait comment était la vie, là bas, sans doute meilleure que chez elle, les enfants seraient heureux, les gens souriants et jouissant de leurs multiples droits. Ephémère. Les rêves sont si beaux, mais si fragiles.

    Elle sortit de la ruelle et se glissa parmi les personnes présentes. Elle se mouvait rapidement mais toujours munie de son éternelle discrétion, telle une ombre effacée. Ses habits n’attiraient pas les regards, de couleurs sombres et de formes communes : pantalon en jean noir, pull à manches longues gris et de légères baskets noires, rien de plus pratique. Ses cheveux recouvraient les traits asiatiques doux, de son visage pâle aux nuances légèrement jaunâtres ; à son dos, était accroché –comme toujours- son sac, comportant son ordinateur. De sa main gauche, elle serrait frénétiquement son pendentif en forme d’étoile, c’était toujours ainsi. Elle craignait qu’on la remarque et qu’on la prive de la lumière du jour, elle avait peur ? Oui, quoi de plus normal pour une simple jeune fille vivant dans l’ombre des immeubles de Séoul.

    La jeune fille atteignit enfin la fameuse ruelle. Cette ruelle là, dont les murs étaient parsemés de portes. N’exagérons rien, il y avait en tout trois portes. L’une était constamment verrouillée pour on ne sait quelle raison ; la seconde se trouvait au milieu de la ruelle et était une ancienne porte de secours d’un magasin et enfin, la dernière n’était autre que la sortie par derrière de l’immeuble où habitait la jeune fille. Cette dernière exécuta un rapide et imperceptible zigzag entre les personnes et, toujours aussi rapidement et habilement, elle s’engouffra dans cette ruelle assombrie par le manque d’éclairage. Marchant à pas de loups, elle arriva bientôt à la porte juste au fond, l’ouvrit doucement et entra. Il y avait des marches, elle s’y installa et souffla un bon coup ; c’était toujours aussi stressant de marcher dans ces rues, c’en était même trop pesant. Comme à son habitude, elle fixa un point précis dans le plafond et s’y perdit totalement, seule sa main tripotait encore son collier, quelle fâcheuse manie avait-elle là.

    Des bruits se firent entendre à l’extérieur, apparemment, des Norights étaient venus pour une raison qu’elle ignorait, elle sortit bien vite de ses rêveries insensées et se bougea un peu. Pour plus de sûreté, elle crut bon de se cacher sous les escaliers, ils ne la verraient pas du tout, surtout que la pénombre –même pendant le jour- aidait beaucoup. Ils montèrent les marches principales et allèrent vers l’une des portes, jolie diversion, elle en pour ressortir de la bâtisse ; elle décida qu’elle rentrerait chez elle, une fois ces fous furieux partis. Elle ouvrit donc la porte et fut étonnée de voir qu’une personne se tenait là, de dos à elle. Jessica put constater que c’était une jeune fille, vu ses longs cheveux et es habits. Cette dernière semblait reprendre son souffle, une Anyband ? Pas sûr. La jeune fille referma la porte doucement derrière elle et osa approcher l’inconnue.

    « Vous ... Vous avez besoin d’aide ? »

    Sa voix était légèrement hésitante, la crainte de se faire épingler –bien qu’elle n’ai rien fait du tout- la tenaillait sans cesse, allez savoir pour quelle raison.

    ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Parce que tu peux faire la différence [PV Jeh Sik]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tu m'as trahit pour un rêve, alors je vais faire battre ton coeur pour un cauchemars [PV Hazufel]
» La mort nous sourit à tous, tout ce qu’on peux faire c’est lui sourire à notre tour
» Que peux faire un capitaine pour votre groupe.
» montres moi ce que tu peux faire. feat. hanna
» je frappe pas les femmes mais je peux faire une exception -> NARATE (terminé)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T A L K . P L A Y . L O V E :: -[P L A Y]- :: ● STREET & ALLEY-
Sauter vers: