T A L K . P L A Y . L O V E

AnyVersion 0.5
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 * | Jung Jeh Sik - Somebody . But . Wanna . Be . Free -

Aller en bas 
AuteurMessage
Jung Jeh Sik
SomeBody
avatar

Féminin Nombre de messages : 24
Age : 29
Groupe : SOMEBODY
Nom de Code : JESSICA
Orientation sexuelle : HETEROSEXUELLE
Date d'inscription : 04/06/2008

ANYME
ANYSPECIALITY: GRAPHISME
ANYFEELING:
ANYTOPIC: OPEN

MessageSujet: * | Jung Jeh Sik - Somebody . But . Wanna . Be . Free -   Jeu 5 Juin - 14:56

A L L -A B O U T- H E R



NOM:
Jung
PRENOM:
Jeh Sik
SURNOM(S):
Jeeha, Sisi, Jessie (Jeh Si)
NOM DE CODE:
Jessica
AGE:
19 ans
NATIONALITE:
[b]C
oréenne
ORIENTATION SEXUELLE:
Hétérosexuelle
SPECIALITE:
[Talent caché] - Graphisme
RÔLE GOUVERNEMENTAL:
//
RÔLE AU SEIN D’ANYBAND:
//


CARACTERE :

    L’on pourrait presque la qualifier d’ombre. D’une nature discrète et calme, elle n’attire jamais l’attention sur elle et reste toujours dans son coin. C’est une fâcheuse tendance. Tout cela, étant poussée par l’affreuse pensée de revoir du sang –qui est sa phobie- sur ou autour d’elle et des gens qu’elle aime, bien qu’elle n’en ait aucun. En dépit de cela, et au fond d’elle, c’est une personne qui apprécie la vie à sa juste valeur et qui est particulièrement optimiste et forte. Dotée d’un tempérament d’acier, elle est prête à faire face à toutes ces phobies et à franchir tous les obstacles pour vivre et voir encore le levé du jour. Mais elle n’en reste pas moins très sensible, son cœur déborde de gentillesse et de générosité ; sa compassion est son nom, ainsi que son empathie pour autrui. Parfois, elle est étonnement naïve mais la plus part du temps, c’est à une jeune fille adulte, responsable, réfléchie, raisonnable, posée, attentive et prudente que l’on a affaire.
    Elle reste néanmoins quelqu’un de joyeux, de chaleureux et d’attentif, à qui l’on aime parler et confier de lourds fardeaux ; elle fait également sentir aux autres, malgré elle, qu’elle est prête à apporter son aide à n’importe quel prix, juste pour ne jamais voir souffrir des gens innocents. Elle est aussi, très à cheval sur ses principes, qu’elle ne trahira jamais. Caractère complexe et paradoxale.


DESCRIPTION PHYSIQUE :

    Du haut de ses un mètre soixante dix, Jeh Sik arbore un beau corps, ni trop chétif ni trop corpulent. Une jeune fille que l’on se doit d’apprécier à sa juste valeur. Une silhouette assez fine et élancée, attire le regard. Dévoilant des formes agréables à admirer et doublement à effleurer du bout des doigts. Ses bras fins, s’achèvent sur de délicates mains ; quand aux épaules, elles sont certes droites mais d’une telle fragilité qu’il procure l’envie de la serrer dans ses bras pour ne plus la lâcher. Sur celles-ci, tombent en cascade de longs cheveux noirs ébène raides et lisses, par moment ondulés finement, jusqu’au milieu du dos ; quelques petites mèches rebelles et une frange viennent encadrer son visage angélique. Celui-ci est agréablement orné de deux perles de couleurs sombre luisante au soleil; d’un petit nez fin et de magnifiques lèvres pulpeuse et innocentes, s’étirant par moment en d’éblouissants et chaleureux sourires.
    Son teint pâle contraste mélodieusement avec la couleur douce de sa longue et soyeuse chevelure. Sa peau, rien qu’au regard, parait d’une extrême douceur.
    Une beauté bien fragile et pourtant si angélique, elle fait agréablement penser à une poupée de porcelaine. Même ses gestes, se font étrangement fluides, calmes et si doux et affectueux, on aurait dit que sa façon d’être traduit exactement ses pensées et arbore fièrement ses qualités.


STYLE VESTIMENTAIRE :

    D’une simplicité à toute épreuve. Etant une jeune femme discrète, il va de soi que ses vêtements contribuent à cette discrétion quasi-maladive chez elle. Certes simple, mais sans disgrâce. La plus part du temps, cela se limite à des habits peu extravagants et très confortables ; tel un jean accompagné d’un simple pull et des baskets, les couleurs toujours sous le signe de la sobriété : noir, blanc, gris, beige, bleu. Parfois, cela varie un peu plus, et touche beaucoup plus vers un style classique et glamour mais qui lui reste propre. Elle marie des tons clairs et sombres, les jupes virevoltantes seront au rendez-vous. Mais d’une façon globale, elle marine dans le simple et n’aime pas incarner un festival. Quant aux bijoux, elle en porte très peu ou pas du tout, mis à part son collier d’étoile qu’elle n’enlève jamais –ayant trop peur de perdre son espoir, l’étoile-.


MANIE :

    Serrer le pendentif de son collier, en forme d’étoile, signifiant l’espoir pour elle sous l’emprise de la peur, la nervosité et l’humiliation.


AVATAR :

Jessica Jung | Soo Yeon Jung


A L L -A B O U T - M E


PRENOM:
Camélia
PSEUDO:
Rei, Mika
SEXE:
Mademoiselle
AGE:
15 ans

FREQUENCE DE CONNECTION SUR 7 JOURS:
Le plus possible | 5-6-7/7
NOMBRES DE LIGNES EN RP:
A partir de ce qui est demandé jusqu’à 50, voir plus.


A L L -A B O U T . T H E- F O W '

COMMENT AS TU DECOUVERT LE FOW' ?
Partenariat avec H&L
LE CODE DU REGLEMENT:
EDIT// OKEII BY YUNHO
DERNIER MOT A NOUS DIRE ?
Just wanna Talk, Play & Love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jung Jeh Sik
SomeBody
avatar

Féminin Nombre de messages : 24
Age : 29
Groupe : SOMEBODY
Nom de Code : JESSICA
Orientation sexuelle : HETEROSEXUELLE
Date d'inscription : 04/06/2008

ANYME
ANYSPECIALITY: GRAPHISME
ANYFEELING:
ANYTOPIC: OPEN

MessageSujet: Re: * | Jung Jeh Sik - Somebody . But . Wanna . Be . Free -   Jeu 5 Juin - 14:58

| S U I T E |


HISTOIRE :

    Entre les quatre murs immaculés d’une chambre, éclairée d’une lumière blanche aveuglante, qui n’avait aucun autre accès qu’une seule et unique porte, les cris d’une femme ne cessaient d’aller et de revenir, sans cesse et ce, pendant un bon moment. Dans un couloir à proximité de cette chambre, un homme faisait les cent pas, un café froid serré distraitement dans la main, l’autre se rongeait frénétiquement la peau entourant les ongles, il paraissait fort préoccupé par quelque chose, ou quelqu’un.
    Au dehors, la ville était polluée par tant de mouvement ; les circulations par moment fluides et par moment totalement bloquées, provoquaient des boucans aux quatre coins de la ville toute entière, les klaxons des véhicules, les cris des conducteurs pressés et énervés qui ne demandent rien d’autre qu’une route dégagée les menant vers leurs divers lieux de travail, les gens vaquaient à leurs occupations qui divergeaient selon les âges et les professions. Cette ville avait pour principales bâtisses et constructions des grades ciel aux vitres transparentes ou bien teintées mais en tout cas, toutes étaient brillantes sous les douces caresses que prodiguaient les rayons solaires. Dans cette ville, les sirènes des voitures de la police résonnaient encore et encore ; l’on pouvait dire sans crainte que le crime était présent dans chaque recoin, dans chaque ruelle, dans chaque regard et dans chaque cœur, et pourtant, le paradoxe est aussi bel et bien présent. Notez bien, le crime est dehors mais si nous revenons vers un établissement, qui n’est autre qu’un hôpital et plus précisément, dans l’aile qu’est la maternité ; un air de douceur et un fin parfum embaume l’air, l’innocence et l’amour emplissent cet endroit là et viennent lécher les murs jusqu’à les engloutir.

    Les cris de la femme cessèrent enfin et se transformèrent en de petits soupirs de soulagements, d’autres cris, plus aigus mais pourtant scintillants, éclatants et pimpants se firent entendre à leur tour ; c’était bien les pleurs d’un petit bébé qui, vraisemblablement, venait de naître. L’homme au cent pas fut prévenu de cet heureux événement et couru presque vers sa femme et son enfant, les serrant dans ses bras délicatement, ne voulant pas causer de mal à l’une ou à l’autre. Il avait à présent, réunies, les deux seules femmes de sa vie dans ses bras. Effectivement, le bébé était de sexe féminin et était magnifique. Ce jour là était le premier jour du mois de Novembre, il faisait beau et un léger vent gaillard faisait frémir les branches des arbres et chatouillait les feuilles tombantes de celles-ci. Ces deux êtres, qui surent s’aimer dès le premier regard, donnèrent naissance à un petit diamant aussi brillant qu’un soleil et aussi merveilleux qu’un air que l’on apprécie fredonner au bord de la mer en admirant le ciel parsemé d’étoiles.
    La femme qui retint le petit poupon dans son ventre pendant neuf mois, était coréenne. Elle possédait un charme apparent et une joie de vivre lisible dans ses yeux, c’était une personne dotée d’un fin caractère aux traits doux et aux reflets charismatiques. Une jeune femme certes très aimable et d’une gentillesse sans pareil. L’homme qui fut le plus heureux de tous les hommes du globe terrestre était, également coréen. Lui, était tout aussi charmant mais ce qui faisait de lui un homme attirant, n’était autre que tout le mystère que recèle son visage, son regard énigmatique mais laissant entrevoir une once de bonheur. Un homme avec bien de la présence et de la prestance.

    La belle petite brunette reçut le prénom de « Jeh Sik ». Ainsi, elle vécut très heureuse, entourée des plus beaux sourires offerts par ses parents, de la plus immense des gentillesses et du plus pur des amours que l’on puisse recevoir. Ses parents étaient des personnes très ouvertes au monde et aux différentes cultures qui l’ornaient. Son père était archéologue, quand à sa mère, c’était une artiste et une informaticienne. Cette dernière joignait souvent les deux pour exercer le fascinant métier de graphiste. La fillette regardait sa mère, assise derrière elle, pendant des heures à admirer ses talents avec un ordinateur entre les mains, cet univers là, avait don d’attiser sa curiosité et sa fascination. Entre école, archéologie, lecture, rire, art, ordinateur, joie et cultures ; la petite fille était comblée de bonheur, et toujours toute souriante et enjouée. A cette époque là, Séoul rayonnait. A cette époque là, l’on pouvait sortir devant sa propre demeure et respirer l’air si pur et si frais de la liberté. A cette époque là, les droits étaient, alors qu’à ce jour, ils ne sont plus.
    C’est donc après dix années d’enchantement, que l’inévitable se produit. L’événement qui brisa soudainement son univers parfait, fait de belles couleurs et de délicieuses choses, il fit voler en éclats tout son bonheur et fit éclater sa petite bulle rose. Le gouvernement fut renversé et le pouvoir détenu par les mauvaises personnes. Séoul s’éteignit. Plus aucun espoir ne se dessinait au loin, plus aucun soleil n’éclairait la vie, plus aucun droit de sourire et de vivre.

    La famille « Jung » refusa de céder sa ville et son indépendance, elle s’allia –sous la volonté du père- au réseau de résistance créé et mit en place afin de lutter et protéger les droits à jamais perdus. Elle, ce n’était qu’une enfant, mais à cause de toutes ces choses « méchantes et bizarres » -comme elle les qualifiait si bien- sa scolarité fut coupée net. Ses parents allaient s’en charger à domicile ; mais enfin, où était donc le domicile ? Certes, très bonne question. Dès qu’ils eurent franchi le seuil de la résistance, ils ne pouvaient reculer et ce fut un contrat à vie, du moins presque. Deux années passèrent, et la petite fille, étant plus que logique, raisonnable et intelligente ; finit par tout comprendre. La ville était sous une garde impensable et les gens avaient incessamment peur. Malgré son jeune âge, elle trouvait déjà cette attitude lâche ; elle avait toujours vécu librement, alors ce n’était pas à un moment pareil qu’on allait lui inculquer une nouvelle façon de vivre. Et, malgré son jeune âge, elle remarquait la réticence de sa mère vis-à-vis de ce mouvement, mais elle ne disait jamais rien et se complaignait à produire les mêmes œuvres que celles de sa mère, avec un logiciel de traitement d’images et un ordinateur, bien entendu.

    Encore deux années passèrent leur chemin, sans se retourner. Agée à présent de quatorze ans, la jeune adolescente, surnommée « Jessica » par les membres de la branche où elle se trouvait, vivait toujours avec ses parents et cachée des caméras de surveillance du dehors. Elle aidait parfois à faire de petites courses ou à créer des affiches ou des images truquées sous ordre ou demande de son père. Et c’était ainsi, les journées se ressemblaient toutes ; entre les pseudos cours que sa mère lui donnait, les minuscules mission qu’on lui confiait et bien entendu, sa passion avec un ordinateur. Au cours de cette même année, l’adolescente et sa mère sortirent pour tenter de contacter une autre cellule. En rentrant, l’appartement que la petite famille occupait était vide, pourtant le père n’était pas sensé bouger, étant grièvement blessé à la jambe. Parmi le fatras mis dans les lieux, elles parvinrent à distinguer une large marre de sang et l’alliance du père baignant dedans. Image plus qu’horrifiante et affligeante pour la mère et sa fille. La seule explication était qu’on l’avait assassiné et tout portait à croire à cela et que ce n’était que l’œuvre de ce gouvernement corrompu et malsain qui tenaillait cette pauvre ville et la totalité de ses habitants.
    Le cœur déchiré en deux, Jessica n’avait plus que sa mère et celle-ci semblait être à bout de force, à tel point qu’elle céda sous l’insoutenable pression et se laissa emporter dans le tourbillon journalier imposé par les règles trop strictes, qui faisait de cette ville un enfer. Elle, elle ne pouvait que suivre le choix de la seule personne qui lui restait au monde. Malgré son traumatisme certain et troublant du sang et de cette vision qui brisa ses espoirs, elle s’efforçait de sourire et de vivre le mieux possible aux côtés de sa mère, déjà affaiblie physiquement et subissait la rudesse d’une maladie. Chaque nuit, éclairée par une lune triste, elle laissait libre court à ses larmes et à son chagrin ; n’était-ce pas trop pour ne si jeune personne ? C’était injuste.

    Et au final, s’en furent quatre autres années, passées à se plier aux ordres et au couvre-feu, à obéir à des règles strictes et à piétiner sa fierté et son autonomie. Dix-huit années à son compte, déjà. Elle grandit la petite fille. Et les problèmes grandissaient également. La chère maman sentait son heure se rapprocher à grand pas, tandis que la jeune fille refusait cette idée et l’occultait égoïstement au fond d’elle, sachant très bien que c’était inévitable. Et, c’est contre son gré et malgré ses pleurs et ses plaintes, qu’elle se retrouva orpheline et seule face aux immondes règles scellant le bonheur à des années lumières de Séoul. Elle était tellement fatiguée de lutter intérieurement contre ces principes qui n’étaient pas les siens, si affligée par les évènements de sa vie, si épuisée par tant de haine, de soif de pouvoir et de rancune. N’était-ce pas mieux e faire comme sa mère ? Laisser tomber et se plier aux règles ? Elle ne pouvait pas, si elle agissait ainsi, cela voudra dire que son père fut assassiné en vain et que ses efforts n’étaient plus que souvenirs et tentatives désespérées. Impossible de tolérer une telle chose, mais, avait-elle réellement le choix ? Une année de plus s’ajouta aux dix-huit autres. Année qui fut totalement vide et dénuée de tout sens. Elle vivait comme les autres gens, toujours indécise mais passionnée par l’art de sa défunte mère. Continuer ou tout arrêter et lutter ? Elle ne cherche plus qu’un signe, un simple petit signe qui la ferait totalement basculer du côté des AnyBand. Juste un signe, un espoir, une lumière.

    ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jung Yunho
AnyAdmin | We see everything...
avatar

Masculin Nombre de messages : 148
Age : 32
Groupe : ANYBAND
Nom de Code : U-KNOW or DEVIL
Orientation sexuelle : HOMOSEXUEL (mais Bisexuel quand il le faut)
Date d'inscription : 31/05/2008

ANYME
ANYSPECIALITY: Arts Martiaux, Sabres, Tir à l'arc, Armes à feu...
ANYFEELING:
ANYTOPIC: OPEN

MessageSujet: Re: * | Jung Jeh Sik - Somebody . But . Wanna . Be . Free -   Jeu 5 Juin - 20:04

OKEII pour ta fiche ^-^

VALIDE !

BON RP !

_________________

~ Y O U . C A N . T A L K . Y O U . C A N . P L A Y . Y O U . C A N . L O V E ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://miyako.cowblog.com
Jung Jeh Sik
SomeBody
avatar

Féminin Nombre de messages : 24
Age : 29
Groupe : SOMEBODY
Nom de Code : JESSICA
Orientation sexuelle : HETEROSEXUELLE
Date d'inscription : 04/06/2008

ANYME
ANYSPECIALITY: GRAPHISME
ANYFEELING:
ANYTOPIC: OPEN

MessageSujet: Re: * | Jung Jeh Sik - Somebody . But . Wanna . Be . Free -   Jeu 5 Juin - 23:27

    Merci beaucoup, Ô magnifique Yunho <3
    Au plaisir de RP with you ='3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jung Yunho
AnyAdmin | We see everything...
avatar

Masculin Nombre de messages : 148
Age : 32
Groupe : ANYBAND
Nom de Code : U-KNOW or DEVIL
Orientation sexuelle : HOMOSEXUEL (mais Bisexuel quand il le faut)
Date d'inscription : 31/05/2008

ANYME
ANYSPECIALITY: Arts Martiaux, Sabres, Tir à l'arc, Armes à feu...
ANYFEELING:
ANYTOPIC: OPEN

MessageSujet: Re: * | Jung Jeh Sik - Somebody . But . Wanna . Be . Free -   Ven 6 Juin - 15:02

  • Eukii pour le PV !

    Quand tu veux ! ^-^

_________________

~ Y O U . C A N . T A L K . Y O U . C A N . P L A Y . Y O U . C A N . L O V E ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://miyako.cowblog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: * | Jung Jeh Sik - Somebody . But . Wanna . Be . Free -   

Revenir en haut Aller en bas
 
* | Jung Jeh Sik - Somebody . But . Wanna . Be . Free -
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Parfum de Liberté - I wanna be free ?
» Enfin.... : Passage en Free to Play « imminent » en Europe
» The Détroit Free Press : Couverture complète des Wings
» The Imperial Gift FREE L5R Cards!&#8207;
» Clem Free, frère en service

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T A L K . P L A Y . L O V E :: -[T A L K]- :: ● ANYYOU :: ● VALIDEES-
Sauter vers: